Journée conférence sur les jeunes et la santé mentale

Journée conférence sur les jeunes et la santé mentale

Aussi disponible en différé jusqu’au 31 mars 2021. 😉

La journée en un clin d'oeil

Voilà de quoi est faite cette journée à laquelle vous êtes chaleureusement invités!

La journée
en un clin d'oeil

UNE PANDÉMIE.
DEUX VAGUES.
 
Des milliers d’ENFANTS 
et d’ADOS à RISQUE DE DÉCROCHAGE

DEMANDER DE L’AIDE
VERSION ADOS
 :
le point de vue des jeunes et des outils d’intervention aidants

Des mois
de CONFINEMENT,
des SEXTOS 
qui se sont multipliés
et un PROJET INÉDIT 
et EFFICACE 
pour contrer le phénomène

AIDER LES GARÇONS
à l’heure de la PANDÉMIE :
les dernières LEÇONS
DE SERGE GOYETTE

Des JEUNES EN DIFFICULTÉ
 et un ORGANISME inspirant
qui les RECONSTRUIT et les amène
à LA MEILLEURE VERSION D’EUX-MÊMES

5 sujets d’actualité

6 experts terrain
de grande qualité

2 témoignages éclairants

Des expertises
pour mieux comprendre

Des outils et des ressources pour mieux intervenir

Voilà de quoi est faite cette journée à laquelle vous êtes chaleureusement invités!

Momentum : un moment propice à une action

Les jeunes sont aujourd’hui plus vulnérables que jamais.

Ébranlés par l’incertitude constante de la dernière année, ils tentent de s’adapter à la fragilité de leur nouvelle réalité.

Maintenant, plus que jamais, ils ont besoin qu’on les aide à bâtir leur résilience.

Momentum :
un moment propice à une action

Les jeunes sont aujourd’hui plus vulnérables que jamais.

Ébranlés par l’incertitude constante de la dernière année, ils tentent de s’adapter à la fragilité de leur nouvelle réalité.

Maintenant, plus que jamais, ils ont besoin qu’on les aide à bâtir leur résilience.

Du travail
ou de la maison

Chacun peut participer à la journée en se connectant à partir du bureau, de la maison ou encore de son appareil mobile (cellulaire ou tablette), même si vous êtes inscrit dans un groupe!

Il vous sera également possible de revoir l’enregistrement de la journée jusqu’à la fin de l’année jusqu’au 31 mars 2021! 🙂

Accréditation de formation continue
et attestation de participation

Une attestation de participation est remise à tous les participants. 

Barreau du Québec

Formation dont l’admissibilité a été confirmée par le Barreau du Québec aux fins de la formation continue obligatoire, pour une durée de 6,25 heures.

Ordre des psychologues du Québec (OPQ)

Activité de formation continue en psychothérapie reconnue par l’Ordre des psychologues du Québec pour une durée de 6 heures. No de reconnaissance OPQ: RE03633-20

Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ)

Le nouveau règlement sur la formation continue obligatoire des membres de l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ) est maintenant en vigueur. 

Celui-ci supprime l’obligation de faire reconnaître à l’avance les activités de formation offertes par des dispensateurs externes admissibles aux fins de déclaration.

Programmation complète

Cliquez sur le titre pour dévoiler le descriptif de chaque présentation.

Nous espérons que cette programmation vous inspirera autant qu’elle nous inspire! 😉

Leur situation en inquiète plusieurs. Car la crise actuelle risque de marquer leur vie bien au-delà d’un confinement de quelques mois, des activités sociales temporairement suspendues et des amis qu’on ne voit plus pour un temps.

Qui sont-ils?

Il s’agit des jeunes à risque de décrochage, ou en situation de décrochage. Ils se comptent par milliers. Certains n’ont que 6 ans.

Depuis mars dernier, des centaines d’intervenants des Organismes communautaires québécois de lutte au décrochage (OCLD) ont accompagné plus de 7 500 de ces jeunes, âgés entre 6 ans et 25 ans. Ces intervenants ont été, et continuent d’être, sur la ligne de front.

Quels obstacles la pandémie a-t-elle ajouté sur le chemin de ces enfants et ces adolescents? Comment aider ces jeunes vulnérables au décrochage à surmonter ces défis? Et surtout, comment ne pas les perdre dans la crise et préserver leur potentiel?

Le Regroupement des organismes communautaires de lutte au décrochage (ROCLD) a un début de réponse à ces questions.

Incursion dans les nouveaux défis des enfants et des ados à risque de décrochage ou en situation de décrochage et pistes d’intervention aidantes, avec Mélanie Marsolais, directrice générale du ROCLD.

On l’appelle le Projet SEXTO. Il retient actuellement l’attention de nombreux organismes qui travaillent auprès des jeunes au Québec, mais aussi sur la scène nationale et internationale.

Pourquoi un tel intérêt?

Parce que c’est une initiative originale qui vise à contrer le phénomène grandissant du sextage chez les jeunes en créant un partenariat inédit entre les écoles, les corps policiers et le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

Et aussi, parce qu’il propose une stratégie d’intervention novatrice et efficace : ce qui prenait en moyenne 15 mois à traiter et à régler prend maintenant moins d’une semaine, le tout au bénéfice des jeunes victimes.

Pour vous, le 20 novembre prochain, nous avons réuni l’équipe derrière le projet.

L’agent Robin Pouliot, du Service de police de Saint-Jérôme, est un des instigateurs du projet. Il a fait du sextage chez les ados son unique dossier. Me Louis-David Bénard, coordonnateur du projet au DPCP, se joindra à lui pour vous présenter cette démarche d’intervention unique en matière de sextage chez les ados.

Le moment ne pourrait être mieux choisi, car avec le confinement on craint que le phénomène et ses victimes ne se soient multipliés.

Le projet a d’ailleurs récolté le « Prix national de maintien de l’ordre chez les adolescents », décerné par Justice Canada.

Au niveau provincial, il est reconnu comme un exemple de partenariat et d’adaptation dans l’application des lois afin de mieux servir et protéger les adolescents.

Présentation d’une initiative unique en matière de sextage chez les adolescents et de sa démarche d’intervention qui donne des résultats.

Demander de l’aide quand on est ado et qu’on se sent fragile n’a rien de facile. Rendre l’expérience positive pour eux devient d’autant plus crucial, particulièrement en temps de pandémie.

Quel type d’aide les ados recherchent-ils? Que demandent-ils? Quels obstacles spécifiques doivent-ils surmonter pour aller chercher de l’aide? Et surtout, comment s’assurer que leur expérience soit positive pour qu’ils continuent à s’ouvrir lorsqu’ils en ont besoin?

Pour vous, Myriam Day Asselin de Tel-Jeunes répond à toutes ces questions et beaucoup plus encore.

Oh! Quel est le point de vue des jeunes sur la demande d’aide?

Myriam en a une bonne idée!

Elle partagera avec vous ce que les ados confient à Tel-Jeunes à propos de ce qu’ils considèrent être leurs bonnes et mauvaises expériences lorsqu’ils ont osé s’ouvrir, tendre la main et demander de l’aide.

La demande d’aide chez les ados : l’expérience de Tel-Jeunes, le point de vue des jeunes et des outils d’intervention facilitants.

Comment apporter aux garçons l’aide dont ils ont besoin, alors que nous entrons dans cette 2e vague?

Quand il s’agit d’aider les gars, il n’y a qu’une seule personne vers qui se tourner : Serge Goyette.

L’ex-directeur d’école a travaillé pendant plus de 30 ans avec les garçons. Et il semble avoir développé un 6e sens pour décoder leur univers émotif.

Serge Goyette fera un court retour sur ses techniques d’intervention auprès des garçons

Il partagera aussi avec vous les dernières grandes leçons qu’il a apprises en matière d’aide et d’intervention depuis le début de la pandémie, à l’École Arménienne Sourp Hagop, à Montréal, où il est adjoint à la direction. 

C’est, comme toujours, avec une dose d’humanité désarmante qu’il partage le tout. 

Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore, vous êtes prévenus: le coup de cœur est assuré !

L’organisme s’appelle Ali et les Prince.sse.s de la rue

L’homme derrière, c’est Ali Nestor, ancien champion canadien de boxe. 

Les jeunes qui cognent à sa porte sont sur la mauvaise pente. Ils sont confrontés à la violence, impliqués dans de mauvaises fréquentations, porteurs d’une grande colère, entre autres. Ce sont des jeunes de 16 à 24 ans, en difficultés de toutes sortes.

Rapidement, Ali les met au tapis. Littéralement. 

L’organisme mise en effet sur l’enseignement des arts martiaux pour les reconstruire: Jui Jitsu, Karaté, Yoga, et bien d’autres encore. 

Ces anciennes disciplines orientales se fondent sur des capacités dont la valeur et la pertinence n’ont jamais été aussi pertinentes qu’aujourd’hui pour les jeunes: l’autocontrôle, l’écoute, le respect des règles et des autres et la discipline personnelle. 

Mais ce n’est pas tout. 

L’organisme mise aussi sur l’éducation. Entre ses murs se trouve une école, La Relève. C’est la seule de ce genre en Amérique du nord.

Le 20 novembre prochain, Ali Nestor vous expliquera comment lui et son équipe ramènent les jeunes en difficulté vers l’éducation, la discipline personnelle, la saine gestion des émotions, une vision plus positive d’eux-mêmes et une estime de soi digne de ce nom. 

Et il ne sera pas seul. 

Un jeune vous confiera comment, avec Ali et son équipe, il a fait face à l’adversité et découvert la meilleure version de lui-même.

Mais pas avant qu’Ali vous raconte, lui aussi, son histoire.

Rencontre avec l’homme que la Presse et Radio-Canada surnomment «Le Guerrier rêveur» et d’un organisme unique qui reconstruit les jeunes en difficulté, un à la fois.

Nos experts

Mélanie Marsolais

Mélanie Marsolais

Mélanie Marsolais est directrice générale du ROCLD depuis 2013. Elle détient une maîtrise en psychopédagogie de l’Université de Montréal. Elle a œuvré pendant plus de 9 ans dans le quartier Côte-des-Neiges, à Montréal, pour la réussite éducative des jeunes, des familles et des adultes issus de l’immigration. Elle collabore à diverses instances et organisations afin d’agir sur les causes du décrochage scolaire et social des jeunes. Pendant plus de 5 ans, elle a collaboré aux travaux de la Commission de l’éducation préscolaire et de l’enseignement primaire du Conseil supérieur de l’éducation. Elle collabore également avec le Mouvement jeunes et santé mentale.

Le Regroupement des organismes communautaires québécois de lutte au décrochage (ROCLD) réunit sous son chapeau plus de 60 organismes de lutte au décrochage (OCLD) répartis dans 14 régions du Québec. Les OCLD interviennent directement auprès des jeunes âgés de 6 à 25 ans à risque de décrochage ou en situation de décrochage. Ils offrent des services et une réponse adaptée aux besoins spécifiques des jeunes en difficulté. Ils travaillent auprès des familles, depuis la prévention du décrochage jusqu’au raccrochage des jeunes.

Agent Robin Pouliot

L’agent Robin Pouliot est l’un des instigateurs et coordonnateurs du Projet SEXTO. Il travaille au Service de police de la ville de Saint-Jérôme depuis près de 30 ans. D’abord patrouilleur, il fut promu agent aux affaires avec la communauté et relationniste média depuis 2002. L’agent Pouliot est reconnu pour être très impliqué dans la collectivité, particulièrement auprès des jeunes et dans le milieu scolaire. Il est également récipiendaire du « Prix national de maintien de l’ordre chez les adolescents », décerné par Justice Canada.

Agent Robin Pouliot
Me Louis-David Bénard

Me Louis-David Bénard

Me Louis-David Bénard a travaillé au sein du Centre communautaire juridique Laurentides-Lanaudière en droit criminel et droit familial. Il est actuellement procureur aux poursuites criminelles et pénales et coordonnateur du projet au DPCP.

Myriam Day Asselin, sexologue

Myriam Day Asselin est sexologue et coordonnatrice expertise & innovation à Générations (Tel-Jeunes et LigneParents)

Tel-Jeunes est un service d’aide confidentiel pour les jeunes, accessible 24/7, 365 jours par année. Depuis ses débuts, Tel-jeunes est venu en aide à quelque 1 800 000 jeunes partout au Québec. Les intervenants professionnels de Tel-jeunes ne donnent pas de réponses toutes faites ou de solutions instantanées, mais travaillent plutôt à outiller les jeunes afin de leur permettre d’exercer un meilleur contrôle sur leur vie. Avec l’intervenant, le jeune amorce une réflexion qui l’aidera à choisir les comportements qui lui permettront de répondre à ses besoins. C’est un service personnalisé, basé sur le «ici et maintenant». Les outils et les stratégies développés au cours de l’intervention seront utiles à long terme pour le jeune.

Myriam Day Asselin, sexologue
Serge Goyette

Serge Goyette

Serge Goyette a occupé le poste de directeur d’école pendant 29 ans, dont plusieurs années au Collège du Mont-Sainte-Anne, un pensionnat pour garçons. Ses techniques et ses leçons d’intervention auprès des gars sont tirées de près de 34 ans d’expérience et de vécu dans le milieu scolaire. Serge a également participé au documentaire: « Un gars, c’est un gars! » de Simon Goulet. Il est maintenant adjoint à la direction à l’École Arménienne Sourp Hagop, à Montréal

Ali Nestor

Ali Nestor est fondateur et directeur général d’Ali et les Prince.sse.s de la Rue, un organisme sans but lucratif qui vient en aide aux jeunes en difficulté. Il est aussi le directeur général de l’école de la Relève Ali Nestor. Cet ex-champion de boxe canadien a gagné de nombreux titres et honneurs, dont plusieurs championnats internationaux et nord-américains en arts martiaux, notamment. À 35 ans, il remporte le championnat de boxe du Québec, à 36 ans le championnat Canadien et à 37 ans, le championnat latino des Amériques des poids moyens de la World Boxing Championship (WBC). Il a été nominé au prestigieux palmarès du TOP 20 de la Diversité. En 2009, La Presse et Radio-Canada décernaient à ce « guerrier rêveur, ce modèle dévoué aux autres », le titre de Personnalité de la semaine.

Ali Nestor

Tarifs et inscription

Individus

Tarif régulier

  • 185,00$ + taxes par personne

Tarif organismes communautaires et étudiants

  • 93,00$ + taxes par personne

Groupes

Chacun peut participer à la journée en se connectant à partir du bureau, de la maison ou encore de son appareil mobile (cellulaire ou tablette), même si vous êtes inscrit dans un groupe!

Votre groupe comprend plus de 20 participants? Appelez-nous et il nous fera plaisir d’en discuter avec vous!

Tarif régulier

  • 5-9 participants: 875,00$ + taxes
  • 10-15 participants: 1 500,00$ + taxes
  • 16-20 participants: 1 980,00$ + taxes

Tarif organismes communautaires et étudiants

  • 5-9 participants: 465,00$ + taxes
  • 10-15 participants: 850,00$ + taxes
  • 16-20 participants: 1 200,00$ + taxes

Les petits caractères

Un empêchement, ça peut arriver à tout le monde! 😉

Pour tout changement de participant ou pour une annulation, consultez la page Les petits caractères pour connaître la marche à suivre.

On ne se connaît pas encore?

Les Conférences Connexion organisent, depuis plus de douze ans, des journées conférences sur les jeunes et la santé mentale qui plongent les participants au coeur des réalités affectant la vie des jeunes, à travers des présentations d’experts de tous les domaines. Chaque fois, ces journées font de nous de meilleurs professionnels. Et, sans aucun doute, de meilleurs humains. 😉

Besoin d'un coup de main?

N’hésitez pas à communiquer avec nous!

Que ce soit par courriel, par téléphone ou via le clavardage, on se fera un plaisir de vous aider! 🙂

438 813-8323 | 1 855-240-5222, poste 101
[email protected]

Scroll to Top